Hommes et femmes : égaux face à l'escalade ?
08.08.20

Hommes et femmes : égaux face à l'escalade ?

L'escalade est un sport qui offre des moments sensationnels pour les grimpeurs. Si vous souhaitez ressentir toute l'adrénaline qu'apporte cette discipline, n'hésitez plus. Vous pouvez escalader les parois des plus beaux reliefs ou faire de l'escalade indoor. Sachez profiter du décor qu'offre le paysage, en hauteur. Cependant, hommes et femmes sont-ils égaux dans la pratique de cette discipline ou non ?

L'origine de l'escalade

Au début, l'escalade était un moyen d'accéder aux sommets pour fuir un danger. En ce temps-là, elle était considérée comme une pratique destinée aux hommes qui partaient à la chasse. Elle leur permettait de surveiller en hauteur, leurs proies et d'éviter les attaques. Une tactique qui aujourd'hui, est devenue un loisir pour les adeptes de sensations fortes.

En effet, la grimpe sollicite beaucoup de force physique, de technicité et d'audace. Des qualités qui sont souvent associés aux hommes et qui ont pour peu, exclu les femmes. Ces dernières étaient considérées comme faisant partie du sexe faible. Néanmoins, l'évolution des mentalités a affirmé leurs compétences et leur accorde aujourd'hui, un accès à tous les sports, même à l'escalade.

L'ouverture de l'escalade grâce aux pionnières

Si l'escalade a été considérée comme un sport de force, des femmes ont pu prouver le contraire. Leur audace et leur témérité ont permis aux femmes d'aujourd'hui d'évoluer dans ce sport. On parlera alors d'Henriette d'Angeville, qui a été l'une des femmes les plus célèbres ayant gravi le Mont Blanc en 1838. Marie Paradis en faisant le même exploit, a confirmé les compétences sportives des femmes dans le domaine. Homme et femme sont actuellement sur le même pied d'égalité face à l'escalade.

Néanmoins, l'entrée des femmes aux compétitions ne fut effective qu'avec Isabelle Patissier et Robyn Erbesfield. L'entrée est certes, tardive mais impressionnante si l'on ne parle que de Lynn Hill qui a été la première à faire une ascension à main nue au Yosemite. Ce fut un exploit qui égalisait celui des hommes. Elles ne sont pas nombreuses mais elles commencent peu à peu à se frayer un chemin parmi les plus grands. Dans ce contexte, Elisabeth Revol a fait parler d'elle par sa prouesse à Nanga Parbat et Lyv Sansoz, dans les Alpes, en 2018.

Les bienfaits de l'escalade

Si l'escalade a permis d'instaurer l'égalité homme-femme dans le sport, la discipline est tout aussi bénéfique pour le corps et l'esprit. En effet, ce sport exige de la force, de la flexibilité et de l'endurance. Ces qualités permettront aux femmes de se surpasser, en les adoptant dans leur mode de vie.

En devenant grimpeuse, les muscles sont renforcés et la santé améliorée. Ce sport est également un bon stimulant pour le cerveau. La grimpe stimule les fonctions cérébrales. Elle favorise un esprit d'analyse et de discernement. C'est aussi un bon moyen pour réduire le stress grâce à la production de noradrénaline.

L'escalade est une vraie opportunité pour la gent féminine de disposer d'une force psychique et une performance physique. Ainsi, elle pourra facilement faire face aux diverses responsabilités qui lui incombent.